Aide

Atteindre le maximum et Ralentir


Se préparer de façon optimale pour une compétition est un art. En voici les bases.


1. Atteindre le maximum - une stratégie pour atteindre votre meilleure performance

Pour atteindre son meilleur niveau il est nécessaire de se préparer spécifiquement pour les temps forts de votre saison. 2PEAK divise la saison en plusieurs périodes. Les fondations sont formées sur les périodes d'Entraînement de Base. Elles sont suivies par les périodes de Préparation et finalement la(les) période(s) de Compétition. Plus la compétition approche et plus l'entraînement devient spécifique et intense. Cette forme accumulée pour la compétition, nous l'appelons « atteindre le maximum ». L'objectif est d'être au top de sa forme pour le jour J. 2PEAK garantit cette intensification de l'entraînement basée sur tout ce qui s'est passé auparavant et prend en compte les capacités de régénération individuelle de l'athlète. En suivant une stimulation d'entraînement différente dans la dernière phase d'entraînement difficile, ils doivent être en supercompensation - par ex. une phase de récupération. C'est ce qu'on appelle ralentir et c'est aussi important que d'atteindre le maximum.

2. Ralentir - récupération volontaire juste avant la compétition

Par « ralentir » nous entendons une phase de soulagement juste avant l'évènement majeur, pour être sûr d'avoir bien récupérer et de se sentir tout à fait prêt pour la compétition. Le truc est de trouver le bon timing. Vous pouvez trop ralentir ou pas assez. Selon la pratique actuelle, une réduction de volume de 40 à 50 % est correcte. On garde cependant élevée l'intensité de l'entraînement. Il y a des intervalles de tempo de course pour éviter à l'organisme d'aller à fond dans son mode de récupération. Le temps du ralentissement dépend de la longueur et de la difficulté de la compétition. Avant un évènement long et difficile comme un Iron man, le ralentissement habituel dure deux semaines, avant une course de 10 km, seulement quelques jours. De combien doit être réduit le volume par rapport au volume d'entraînement normal. Si vous vous entraînez 4 heures par semaine, vous n'avez pas besoin du même temps de récupération qu'un triathlète de longue distance qui s'entraîne 25 heures ou plus par semaine. 2PEAK adapte automatiquement la phase de ralentissement en fonction de l'évènement et de l'entraînement.

Conseils pour Ralentir
Pour réussir une compétition, une construction à long terme pendant l'entraînement est nécessaire. Peu de temps avant un évènement, il n'est pas possible de faire de gros progrès - par contre les erreurs fatales sont possibles.
1. Ne faites aucune expérience juste avant (ou pendant) un évènement.
2. Restez calme et rassemblé. Souvenez-vous que les entraînements à long terme donnent des résultats.
3. N'essayez pas de rattraper un manque d'entraînement peu de temps avant un évènement.



Peaking for a triathlon main event

Peaking for ironman event

Cette illustration montre l'atteinte du maximum pour une course cycliste à étape - comme objectif principal d'une saison. Il y a une courte course à étapes au milieu du mois de mai, qui tombe pendant la phase intensive précédent la compétition (du 16 au 18 mai)

Ralentir pour une course marathon

Peaking for Marathon

Cette illustration montre la préparation d'une compétition pour un marathon. Le ralentissement est moins prononcé que pour un triathlon ou une course à étapes, à cause du volume d'entraînement inférieur.